Accueil > Recherches > Les axes de recherche > Axe 1 : Conflits et territoires de l’époque moderne et contemporaine

Axe 1 : Conflits et territoires de l’époque moderne et contemporaine

Partager cette page :

Durant l’époque moderne et contemporaine, il est des territoires définis par des composantes simples, autour de ressources naturelles ou d’activités particulières : ainsi les territoires de pêche ou de chasse. En revanche, les territoires politiques ou religieux étudiés ici sont formés par un ensemble complexe d’éléments, juxtaposés ou superposés, homogènes ou discordants et que les autorités s’efforcent de tenir conjointement afin de donner la force d’une dimension spatiale à leur exercice. Les sociétés modernes et contemporaines semblent obnubilées par ces processus de formation, de défense et de fractionnement des territoires.

Contrairement à la notion de frontière, sur laquelle l’historiographie récente a produit tant de pages, celle de territoire s’efforce de considérer dans un même mouvement les périphéries, les limites, le tissu conjonctif et le coeur intérieur des espaces. L’établissement de connaissances sur ces espaces, les mécanismes d’acculturation, les techniques d’encadrement et de contrôle, l’évangélisation, le développement des infrastructures ou le traitement judiciaire du politique sont parmi quelques-uns des outils mobilisés pour constituer des territoires. A contrario, les fractures religieuses et intellectuelles ou linguistiques, les formes de désobéissances, l’ampleur des phénomènes migratoires, les diverses formes de mobilités semblent menacer les territoires constitués. C’est dans cet espace-temps que se construit la notion de Révolution politique qui, avec la naissance du citoyen, de l’État-nation va également reconfigurer entièrement par des conflits et des conciliations qui s’en suivent la notion de territoires. On l’aura compris, conflit et territoire sont consubstantiels l’un de l’autre et la territorialisation consiste en des constructions matérielles aussi bien qu’intellectuelles ou imaginaires. Plus prosaïquement, les membres de cet « axe 1 » mobilisés pour étudier ces divers mécanismes sont regroupés autour de cinq thématiques : Guerre et territoires ; Conflits religieux ; Révolutions, culture et mémoire politique ; Métropoles et domaines coloniaux ; Conflits et révolutions en Méditerranée.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr