Home > Risorse > Pubblicazioni > Toutes les publications par année > Publications 2016

Collectionner la Révolution française

Condividi questa pagina :

Couverture de l'ouvrage

Fiche de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

Pierre Serna, Martial Poirson, Alain Chevalier, Michel Biard et Gilles Bertrand (dir.), Paris, Société des études robespierristes, novembre 2016 (Collection « Études révolutionnaires », n°17).

Pour détourner une phrase célèbre de Saint-Just, peut-on collectionner « innocemment » ? Rechercher, rassembler, conserver, le cas échéant exposer, des objets et/ou des écrits de la Révolution suppose au minimum un intérêt pour l’idée même de collection, mais peut aussi impliquer le désir de transmettre le souvenir et les héritages des années 1789-1799. 

Le premier cas peut tenir de la simple érudition, d’un esprit inclinant à la collection, voire d’achats susceptibles de donner lieu à échanges, reventes, etc., sans que le politique y trouve toujours sa place. 

Le second cas renvoie au domaine des « passeurs de révolution », pour qui objets, images, écrits relèvent aussi d’une mémoire à transmettre aux générations successives, éventuellement au nom de l’idée d’une révolution qui ne serait pas encore advenue et de principes qui resteraient à défendre. 

Quelle que soit l’hypothèse suivie, si elle est privée, la collection reste fondamentalement l’œuvre d’une vie et ne survit pas souvent à celui qui l’a créée, au gré des héritages et des dispersions après-décès. Une partie importante des collections publiques au xxie siècle provient ainsi de collections privées dispersées. Cependant, les collections publiques ne sont pas seulement le résultat de rachats ou de dons de fonds privés, mais également le fruit de volontés politiques afin de construire, pour des collectivités entières, des objets de mémoires à partager et donnant du sens à la Révolution, qui finissent par constituer des patrimoines nationaux.

Pourquoi et comment collectionner la Révolution française ? Qui ont été ces collectionneurs ? Comment et sur quoi ont-ils fondé leur érudition, leurs techniques de collectionneurs, leurs réseaux ? Ce sont ces parcours, avec un ancrage délibérément international, que le présent ouvrage se propose d’interroger. 

Versione stampabile di questo articolo Versione stampabile
Labex Hastec
heSam Université
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr