Accueil > Rencontres > Colloques et journées d’étude > Événements 2019

Participation de l’IHMC aux Rendez-vous de l’histoire de Blois

Partager cette page :

Affiche 2017 des Rendez-vous de l'histoire

Du vendredi 11 au dimanche 13 octobre 2016, Blois

Cette année encore, l’IHMC participe activement aux 22e Rendez-vous de l’histoire de Blois, qui se tiendront cette année sur le thème « L’Italie » du mercredi 9 au dimanche 13 octobre.

C’est à quatorze tables rondes et conférences que vous pourrez nous retrouver durant cet événement (à partir du vendredi 11).

Carte blanche à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine : Renaissances italiennes

Vendredi 11 octobre, 14 h 00 – 15 h 30 | Site Chocolaterie de l’IUT, Amphi 2

L’Italie a fait des renaissances la charpente de son roman national. La Renaissance et les Lumières, le Risorgimento et la Resistenza sont les temps forts d’une narration contrastée, dont il faut interroger les origines et démêler mythes et réalités.

Modératrice
Maria Pia Donato, Directrice de recherche au CNRS

Intervenants
Valérie Theis, Professeure à l’ENS Paris
Virginie Martin, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Jean-Marie Le Gall, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Antonin Durand, Coordinateur scientifique à l’Institut Convergence Migrations


Vendredi 11 octobre

L’Italie et les mondes d’islam (viie-xxie)

11 h 30 – 13 h 00 | Université François-Rabelais
Table ronde

Cette table ronde a pour thème la longue histoire des échanges entre la péninsule italienne et les mondes d’islam, tissée d’échanges à la fois pacifiques et conflictuels. Y seront abordées les circulations humaines et intellectuelles qui ont, depuis le Haut Moyen Âge, maillé l’espace méditerranéen.

Modérateurs
Joël Chandelier, Maître de conférences en histoire médiévale, université Paris VIII
Guillaume Calafat, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Intervenants
Florence Renucci, Directrice de recherche au CNRS, docteur en droit
Marie Bossaert, Membre de l’École Française de Rome

Générations Historiennes

14 h 00 – 15 h 00 | Maison de la magie, Salon du livre
Salon du livre – Table ronde

À l’occasion de la sortie de Générations historiennes, dirigé par Yann Potin et Jean-François Sirinelli, les intervenants explorent les lignes de forces qui traversent le champ historien depuis la Révolution française jusqu’à nos jours, et interrogent leurs propres itinéraires à la lumière de leur génération respective.

Modératrice
Emmanuel Laurentin, Journaliste sur France Culture

Intervenants
Guillaume Calafat, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Claude Gauvard, Professeur émérite de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Pascale Goetschel, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Bibia Pavard, Maître de conférences à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas
Yann Potin, Archiviste historien, maître de conférences associé à l’Université Paris Nord-Paris 13
Jacques Revel, Directeur d’études à l’EHESS
Jean-François Sirinelli, Professeur émérite de l’IEP Sciences Po de Paris

Le tombeau des soldats français : faire la guerre en Italie à l’époque moderne

14 h 00 – 15 h 00 | Conseil départemental
Conférence

A l’époque moderne, l’Italie était souvent désignée comme le « tombeau des soldats français ». Cette réputation s’explique aisément pour les guerres d’Italie (1494 – 1559), où la péninsule fut l’enjeu et le théâtre majeur du conflit. C’est là que mourut Bayard et que la monarchie française subit, à Pavie, l’une de ses plus humiliantes défaites qui se solda par la captivité de François Ier et le renoncement au « rêve italien ». Lorsque, sous le règne de Louis XIV, la stratégie française se concentra sur la consolidation du « pré carré », l’Italie ne constitua plus qu’un théâtre secondaire. Pourtant, malgré cette relégation stratégique, les contraintes qui pesaient sur ce théâtre d’opérations continuaient à alimenter sa funeste réputation. La guerre au-delà des Alpes constituait un défi particulier. Pour le comprendre, il faut savoir poser l’équation tactique, opérative et stratégique qui la déterminait.

Intervenant
Hervé Drévillon, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de la recherche historique au Service historique de la Défense

Patriotes et « brigands » en Italie de la Révolution au Risorgimento

16 h 00 – 17 h 30 | Site Chocolaterie de l’IUT
Table ronde

Si l’opposition entre « patriotes » et « brigands » est née durant le Triennio révolutionnaire, elle est réactivée tout au long du Risorgimento, au point d’avoir intégré l’imaginaire européen et contribué à la construction de l’identité italienne.

Modératrice
Virginie Martin, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Intervenants
Simon Sarlin, Maître de conférences à l’Université Paris Nanterre-Paris 10
Aurélien Lignereux, Professeur à l’IEP Sciences Po de Grenoble, Membre de l’IUF
Gian Luca Fruci, Maître de conférences à l’Université de Pise
Maria Pia Donato, Directrice de recherche au CNRS

1789-2019 : que demande le peuple face au pouvoir de l’extrême centre ?

18 h 00 – 19 h 30 | Campus de la CCI, Salon du livre
Salon du livre – Carte blanche aux éditions Champ Vallon et Textuel

Il y a 230 ans, le roi Louis XVI demande à ses sujets de remplir leurs cahiers de doléances en toute liberté. Ce qu’ils firent entre le premier et le troisième dimanche du mois de mars 1789, remplissant Plus de 60 000 cahiers, documents unique dans l’histoire de l’Europe pour avoir « une photographie » d’une nation en formation , d’une politisation en marche alors que la monarchie traverse une grave crise sociale et fiscale, se traduisant par d’incessantes révoltes et manifestations. Les Editions Textuel, avec une expérience éprouvée dans ce domaine, se proposent de construire un livre avec des reproductions originales de cahiers, accompagnées de leur retranscriptions avec des notices scientifiques, les commentaires et l’introduction d’un spécialiste de l’histoire de la Révolution française.

230 ans après, alors que le président de la République vient d’organiser un Grand débat national, la modernité et l’actualité des cahiers méritent plus qu’une redécouverte, une vraie réflexion.

Modératrice
Frédérique Matonti, Professeure de sciences politiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Intervenants
Pierre Serna, Professeur des Universités, membre de l’Institut Universitaire de France
Yann Potin, Archiviste historien, maître de conférences associé à l’Université Paris Nord-Paris 13
Annie Jourdan, Professeure à l’Université d’Amsterdam
Anne Jollet, Maîtresse de conférences à l’Université de Poitiers

Samedi 12 octobre

Une autre histoire des grandes découvertes

9 h 30 – 11 h 00 | Halle aux grains, Salon du livre
Salon du livre – Rencontre

Dans la lignée de l’Histoire mondiale de la France, l’ouvrage L’Exploration du monde. Une autre histoire des grandes découvertes (Le Seuil) rend compte des profonds renouvellements qui ont transformé la vision de ce qu’on appelait autrefois les « Grandes Découvertes ». Une histoire par dates, du viie au xxe siècle, où l’on croise de grands personnages et des voyageurs inconnus, des lieux familiers et d’étranges contrées…

Intervenants
Mélanie Traversier, Maître de conférences à l’Université de Lille 3, membre de l’Institut Universitaire de France
Antoine Lilti, Directeur d’études à l’EHESS
Isabelle Heullant-Donat, Professeur à l’Université de Reims-Champagne-Ardenne
Claire Fredj, Maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre-Paris 10
Guillaume Calafat, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Timothy Brook, Professeur à l’université de la Colombie-Britannique à Vancouver et à l’Université de Shanghaï
Patrick Boucheron, Professeur au Collège de France, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Hélène Blais, Professeur à l’ENS de Paris
Romain Bertrand, Directeur de recherche au Centre de Recherches Internationales (Sciences Po – CNRS)
Carmen Bernand, Ethnologue et anthropologue

Mondes en guerre

11 h 30 – 13 h 00 | Conseil départemental, Salon du livre
Carte blanche au ministère des Armées

Peut-on combiner histoire de la guerre et histoire globale ? Cette conférence invite à penser une histoire embrassant toutes les périodes et tous les continents, donnant à voir les interactions et les influences réciproques autant que les oppositions.

Modérateur
Nicolas Gras-Payen, Responsable éditorial Histoire-Humensis

Intervenants
Giusto Traina, Professeur à l’Université Paris IV Paris-Sorbonne
Hervé Drévillon, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de la recherche historique au Service historique de la Défense

Le commerce des plantes dans le monde : entre histoire des savoirs et histoire des empires (xvie-xxe siècles)

14 h 00 – 15 h 30 | INSA - École de la nature et du paysage, Cartes Blanches
Carte blanche à la Revue d’histoire moderne & contemporaine

Tabac, café, chocolat, huile de palme, arachides : ces plantes ont connecté le monde tout en faisant la fortune des puissances coloniales. Le colonialisme européen à l’époque moderne a été en partie initié par la recherche d’épices. Très vite, il a tiré profit de la culture des plantes tropicales et médicinales, notamment par le système des plantations et par la reproduction des espèces dans les jardins botaniques.

Or, les plantes « exotiques » sont fragiles et leur transport pose de nombreux problèmes : la plus grande incertitude règne quant à la fixation de leur valeur ; leur circulation s’inscrit dans une géographie impériale qu’elle contribue simultanément à renforcer ; leur exploitation met en jeu l’articulation entre les savoirs vernaculaires et les intermédiaires du capitalisme commercial ; enfin ce marché fait l’objet de stratégies monopolistiques : quid alors, de la satisfaction du consommateur final ?

Il s’agit de comprendre comment s’articulèrent la recherche botanique, les connaissances vernaculaires et les ambitions économiques des Etats colonisateurs, des compagnies de commerce et des réseaux marchands.

Modérateur
Philippe Minard, Professeur à l’université Paris 8 et à l’EHESS, directeur éditorial de la revue RHMC

Intervenants
Rahul Markovits, Maître de conférences à l’ENS de Paris
Claire Fredj, Maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre-Paris 10
Samir Boumediene, Chargé de recherche au CNRS
Hélène Blais, Professeur à l’ENS de Paris

Un tropisme italien ? Les regards des historien.e.s sur la péninsule italienne

14 h 00 – 15 h 30 | INSA - Bâtiment principal, Cartes Blanches
Carte blanche au Comité de Vigilance face aux Usages de l’Histoire

Dans quelle mesure existe-t-il un tropisme italien dans la recherche historique occidentale ? Les historien.ne.s francais.e.s, allemand.e.s ou américain.e.s ont beaucoup étudié la péninsule italienne depuis plus de deux siècles, peut-être plus que tout autre espace étranger. L’admiration pour la Rome Antique, les notaires médiévaux ou la Renaissance italienne semblent nécessaires à la définition d’un homo historicus moderne. Comment les sources sont-elles instrumentalisées pour justifier ce tropisme dont les enjeux sont d’abord politiques et culturels ? Que projettent sur l’Italie du passé les différentes historiographies contemporaines ? Cette table ronde sera l’occasion d’ouvrir un large débat sur les pratiques des historien.ne.s et leurs rapports à un objet, l’Italie, qui loin de relever de l’évidence se doit d’être problématisé.

Modérateur
Olivier Le Troquer, Enseignant en Histoire-Géographie

Intervenants
Pierre Serna, Professeur des Universités, membre de l’Institut Universitaire de France
Anne Perrin Khelissa, Maitresse de conférences à l’Université Toulouse - Jean Jaurès
Anne Jollet, Maîtresse de conférences à l’Université de Poitiers

Une botte en mouvement : les migrations internes dans la péninsule italienne, du Moyen Âge à nos jours

14 h – 15 h 30 | INSA - Bâtiment principal, Cartes Blanches
Carte blanche aux Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique

Longtemps restées dans l’ombre des migrations internationales vers l’Europe et les Amériques, les mobilités internes à la péninsule italienne constituent un phénomène de masse, dont l’histoire est aussi celle de populations longtemps minorisées (femmes, domestiques, ruraux, frontaliers, etc.). Leur étude interroge tout à la fois les dynamiques sociales, spatiales, économiques et politiques qui affectent l’Europe sur la longue durée, et la constitution d’une « italianité » qui fut culturelle et sociale bien avant de s’incarner dans un projet d’État-nation explicitement « italien ».

Modérateur
Mathieu Grenet, Maître de conférences en histoire moderne à l’INU Champollion

Intervenants
Francesco Saggiorato, Doctorant à l’Université Tor Vergata de Rome et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Stéphane Mourlan, Maître de conférences à l’ESPÉ d’Aix-Marseille
Eleonora Canepari, Maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille
Anna Badino, Chercheuse post-doctorante à l’Université de Florence

Archives détruites, archives dispersées d’Italie

16 h 15 – 17 h 45 | INSA - Bâtiment principal, Cartes Blanches

Carte blanche au Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs de l’Université Paris Est Marne-la-Vallée

L’Italie possède un patrimoine archivistique remarquable, qui permet d’étudier l’histoire de ses villes et ses régions sur la longue durée. Ces archives, pourtant, ont une histoire à elles, marquée par des pertes et des ruptures qui les ont façonnées et qui configurent notre connaissance du passé.

Concue dans le cadre du Projet « Archival City. Bridging urban Past and future » financé par l’I-Site Future, la table ronde s’articule autour des certains événements qui ont ponctué l’histoire des archives et leurs conséquences de l’antiquité à l’époque contemporaine : la fin des archives romaines, les fréquentes destructions des archives communales médiévales, les déportations napoléoniennes des archives italiennes, les dispersions des archives d’entreprises.

Modérateur
Giuliano Milani, Professeur à l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée

Intervenants
Corine Maitte, Professeur à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée
Maria Pia Donato, Directrice de recherche au CNRS
Amedeo de Vincentiis, Maître de conférences à l’Université de la Tuscia Viterbo
Audrey Bertrand, Maîtresse de conférences à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Une Mer jalousée. Contribution à l’histoire de la souveraineté (Méditerranée, xviie siècle)

17 h 45 – 18 h 45 | Conseil départemental, Salon du livre
Salon du livre – Entretien

Comment disait-on le droit sur les mers à l’époque moderne ? Au carrefour de l’histoire, du droit et de la philosophie, Guillaume Calafat revient sur des notions juridiques cardinales de la pensée politique moderne, telles que la « propriété », l’« occupation », la « possession » et la « souveraineté », à partir de l’observatoire méditerranéen.

En partenariat avec la revue l’éléphant.

Modérateur
Étienne Augris, Professeur d’histoire-géographie et auteur pour la revue l’éléphant

Intervenants
Guillaume Calafat, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Dimanche 13 octobre

L’Italie au cœur d’une mer de négoce

11 h 30 – 13 h 00 | Préfecture, Conseil Scientifique
Table ronde

Dans les coulisses d’une longue domination du commerce méditerranéen, donc presque mondial, depuis le mare nostrum antique jusqu’à la fin des splendeurs marchandes au xixe siècle. Marchands, juristes, diplomates sont les acteurs de cette pièce dont les ports constituent le théâtre.

Modératrice
Catherine Virlouvet, Professeur émérite dAix-Marseille Université

Intervenants
Biagio Salvemini, Professeur à l’Università degli studi di Bari Aldo Moro
Ingrid Houssaye Michienzi, Chargée de recherche au CNRS
Guillaume Calafat, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
 
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr