Accueil > Rencontres > Colloques et journées d’étude > Événements 2019

Les ingénieurs à l’épreuve des chantiers (Europe, xvie-xixee siècles)

Partager cette page :

Affiche de la journée d'études

Lundi 11 mars 2019

Université Paris Diderot, Paris 13e
et Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Paris 16e

Journée d’études organisée par Stéphane Blond (IDHE.S Évry –Université d’Évry-Paris-Saclay), Liliane Hilaire-Pérez (ICT –Université Paris-Diderot/Centre Koyré–EHESS), Valérie Nègre (IHMC –Université Paris 1) et Michèle Virol (GRHis –Université de Rouen Normandie), avec le soutien du Centre Alexandre-Koyré et des laboratoires GRHis, ICT, IHMC, IDHE.S Evry.


► La journée se tiendra sur deux sites :

  • Matin : Université Paris Diderot (Bâtiment Olympe de Gouges, salle 628), place Paul Ricœur, Paris 13e
  • Après-midi : Cité de l’Architecture et du Patrimoine (entrée d’About), 7 av. Albert de Mun , Paris 16e (avec une visite de l’exposition « L’art du chantier. Construire et démolir du 16e au 21e siècle »)

Dans le prolongement de la journée d’études tenue en 2017 (Les ingénieurs, des intermédiaires ? Transmission des connaissances et coopération chez les ingénieurs, Europe xviexviiie siècle), l’enjeu est d’analyser les interactions entre les ingénieurs et les praticiens sur le terrain, à un moment où se forment des communautés et des corps d’ingénieurs dont les savoirs restent longtemps hybrides.

Des travaux tels ceux d’Hélène Vérin et de Chandra Mukerji ont montré que les connaissances acquises lors de la formation ne suffisent pas à résoudre les difficultés apparues sur les chantiers. Ces limites, perçues par les ingénieurs de l’époque moderne, ont suscité leurs réflexions sur la nécessaire coopération avec divers acteurs alors même qu’ils disposaient de savoirs plus théoriques.

Les chantiers sont-ils des lieux de coopération entre ingénieurs et praticiens, des « trading zones » selon l’expression de Pamela O. Long ? En vertu de quelles modalités et dans quelles limites ? Des études récentes ont en effet, remis en cause ce concept et signalent non seulement les impasses rencontrées par les ingénieurs sur le terrain mais aussi l’impossibilité, parfois, de coopérer avec d’autres intervenants. Il s’agit donc d’interroger la figure de l’ingénieur à travers sa maîtrise des contraintes et des risques et ses capacités à négocier, en collectivité, des solutions techniques, alors que l’historiographie a souligné la force des dispositifs de légitimation des ingénieurs en société, le plus souvent dans un rapport étroit au pouvoir politique.

Matin : Université Paris Diderot –Bâtiment Olympe de Gouges, salle 628–Place Paul Ricœur, 75013 Paris

9 h. Accueil

Session 1. L’histoire de la construction vue des chantiers

Présidence : Michèle Virol

9 h 30. La construction de ponts, de routes et du port de Bellerive dans le duché de Savoie de la seconde moitié du xviie siècle : des ingénieurs-architectes sur les chantiers
Patricia Subirade (École d’histoire de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne / IHMC, UMR 8066)

10 h. Permanences et évolutions dans la mise en œuvre des chantiers de fortification (fin xviie s. - fin xixe s.)
Isabelle Warmoes (Musée des Plans-reliefs, Hôtel national des Invalides)

10 h 30. Les ingénieurs des Ponts et Chaussées et l’encadrement juridique des chantiers au siècle des Lumières
Anne-Sophie Condette-Marcant (Centre d’histoire des Institutions (CHDI) de l’Université Paris II-Panthéon-Assas)

11 h. Pause

11 h 30. Conférence : Worksites and sovereignty on the Canal du Midi
Chandra Mukerji (University of California, San Diego, Department of Communication)

12 h 30. Pause-déjeuner

Après-midi : Cité de l’Architecture et du Patrimoine (entrée d’About) - 7 av. Albert de Mun , 75016 Paris

Session 2. Études de cas : Le chantier, une « trading zone » ?

Présidence : Valérie Nègre

14 h 30. Les ingénieurs des Ponts et Chaussées et l’économie des chantiers routiers au xviiie siècle
Anne Conchon (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne / IDHE.S)

15 h. The simultaneity of the non–simultaneous : The example of the construction site of the Stadthaus in Zurich
Christoph Rauhut (Berlin State Conservation Authority)

16 h. Visite de l’exposition : L’art du chantier. Construire et démolir du 16e au 21e siècle
Présentation : Valérie Nègre (IHMC - Université Paris I Panthéon Sorbonne)

L’exposition L’Art du chantier porte sur la manière dont les hommes ont en Occident, sur un temps long, regardé, conçu et imaginéle lieu où l’on bâti. La grande diversité des observateurs – artistes, amateurs, journalistes, professionnels – et la multiplicité des supports de diffusion des images montrent qu’il s’agit d’un thème fort, dépassant largement le monde de l’architecture et de la technique. Au point que l’on peut se demander si l’image du chantier ne serait pas plus captivante que celle de l’œuvre bâtie, plus vivante, plus puissante que celle de l’édifice achevé. L’exposition explore cet imaginaire du chantier et tente d’en révéler les multiples enjeux.

► Le carnet de recherche Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Télécharger le programme et les résumés

 

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
 
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr