Accueil du site IHMC

Actualités

« Si Paris m’était rapporté. Les tableaux littéraires et les rapports policiers comme instruments d’observation et de remise en ordre du Paris de l’après Thermidor », communication au colloque « Regards politiques/Politiques du regard. Observation, surveillance et vigilance pendant la Révolution française » organisé par Guillaume Mazeau en Sorbonne (12-13 janvier 2016)

« Principes, méthodes et efficacité de la "chasse aux vampires du Palais-Égalité" ou quand la loi tente de cerner les agioteurs (hiver 1795 - printemps 1796) », communication à la journée d’étude « Le pouvoir exécutif et la loi » organisée par Alexandre Guermazi et Jeanne-Laure Le Quang, Université Lille 3, 4 décembre 2015.

Accueil > Espace étudiants > Les docteur·e·s > WEISS Clément

Partager cette page :

WEISS Clément

Titres universitaires
Agrégé d’histoire (2014)
Ancien élève de l’ENS de Lyon (promotion 2010)

Sujet de thèse : « L’aristocratie à main armée. Violences, distinction et contre-révolution dans le Paris révolutionnaire »

Directeur de thèse : Pierre Serna

Première inscription : 08/10/2015

Date de soutenance : 04/12/2021

Jury de thèse : 

  • M. Pierre Serna, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • M. Pascal Bastien, professeur à l’université du Québec à Montréal
  • M. Haim Burstin, professeur à l’université de Milan-Bicocca
  • M. Paul Chopelin, maître de conférences à l’université Jean Moulin Lyon 3
  • Mme Anne Rolland-Boulestreau, professeure à l’université catholique de l’Ouest
  • Mme Anne Simonin, directrice de recherche au CNRS

Articles dans des revues à comité de lecture

« Royalistes de la veille. La défense des derniers gardes de Louis XVI, du 10 août 1792 à la Restauration », Annales historiques de la Révolution française, n° 403, 2021, p. 119-134. En ligne : https://www.cairn.info/revue-annales-historiques-de-la-revolution-francaise-2021-1-page-119.htm

« La rue contre le peuple. Colères juvéniles et mobilisations antipopulaires à Paris en l’an III », Dix‑huitième siècle, n° 53, 2021, p. 213-230. En ligne : https://www.cairn.info/revue-dix-huitieme-siecle-2021-1-page-213.htm

Avec Gaëtan Bonnot (Paris 1), « Introduction » du dossier « Violences politiques », Hypothèses, n° 22, 2019, p. 15-26. En ligne : https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2019-1-page-15.htm

« “Frappez : n’oubliez pas que la défense personnelle est de droit naturel et légitime”. La jeunesse réactionnaire et les violences de rue à Paris en 1795 », Hypothèses, n° 22, 2019, p. 39-49. En ligne : https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2019-1-page-39.htm.

« Jeunesse dorée ou jeunesse perdue ? Les “jeunes gens” entre refus, engagement et « égarement » violent après Thermidor », Siècles, n° 47, 2019. En ligne : http://journals.openedition.org/siecles/5137.

Avec Thibaut Poirot (Paris 1), « La Révolution au bout du fusil ou de la lame », introduction du numéro spécial « La Révolution par les armes », Annales historiques de la Révolution française, n° 393, 2018, p. 3-10. En ligne : https://www.cairn.info/revue-annales-historiques-de-la-revolution-francaise-2018-3-page-3.htm

« Cannes à épée ou à dard, bâtons plombés ou ferrés : culture et usages des “armes offensives cachées et secrètes” à Paris (1790-1800) », Annales historiques de la Révolution française, n° 393, 2018, p. 99-123.En ligne : https://www.cairn.info/revue-annales-historiques-de-la-revolution-francaise-2018-3-p-99.htm

 

Publications dans des ouvrages collectifs

« Le Palais-Royal, bas-fonds doré du Directoire. Territorialisation et politisation du crime », dans Loris Chavanette (dir.), Le Directoire. Forger la République, 1795-1799, Paris, CNRS Éditions, 2020, p. 161‑178.

« Principes, méthodes et efficacité de la chasse aux “vampires” du Palais-Royal. Quand la loi tente de cerner les agioteurs (hiver 1795-printemps 1796) » dans Alexandre Guermazi, Jeanne-Laure Le Quang et Virginie Martin, Exécuter la loi (1789-1804), Paris, Editions de la Sorbonne, 2018.

« Des coups de bourse aboliront-ils la République ? La peur des agioteurs après Thermidor », dans Lisa Bogani, Julien Bouchet, Philippe Bourdin et Jean-Claude Caron (dir.), La République à l’épreuve des peurs de la Révolution à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 37-50.

« Les planches à découper ou la violence révolutionnaire au risque de l’esthétisation. Autour de la bande dessinée Le Ciel au-dessus du Louvre » in Paul Chopelin et Tristan Martine (dir.), Le Siècle des Lumières en bandes dessinées : de poudre et de dentelles, Paris, Karthala, 2014, p. 147-169.

 

Organisation d’événements scientifiques
Co-organisateur avec Andoni Artola (Université du Pays basque) des deux journées d’étude « Réaction, royalisme et politique populaire en Europe (1789-1848) », 1er juin 2018 (Paris) et 18-19 octobre 2018 (Vitoria).

Co-organisateur avec Gaëtan Bonnot (Paris 1) de la journée d’étude de l’École doctorale d’Histoire de l’Université Paris 1 « Violences politiques », 2 décembre 2017, Paris.

Co-organisateur avec Laurent Cuvelier (Sciences Po) et Adrien Genoudet (Collège de France) du colloque « Visions de l’histoire : l’écriture visuelle du temps », 3-4 février 2017, Collège de France et Bibliothèque nationale de France, Paris.

 

Communications lors de colloques ou de journées d’étude

« Le dandysme à main armée. L’iconographie des incroyables du Directoire ou la réaction marchandisée », colloque « Le Directoire fait sa loi » dirigé par Yann-Arzel Durelle-Marc, Pierre Serna et Anne Simonin, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 9 septembre 2021.

« Subversions, violences et criminalité dans la rue pendant la Révolution française », journée d’étude « Réactions et royalisme populaires à l’ère des Révolutions (1789-1848) », dirigée par Andoni Artola et Clément Weiss, Université du Pays basque, 18 octobre 2018.

« Introduction » de la journée d’étude « Réactions et royalisme populaires à l’ère des Révolutions (1789-1848) », dirigée par Andoni Artola et Clément Weiss, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1er juin 2018.

Avec Gaëtan Bonnot (Paris 1) « Introduction », journée d’étude de l’École doctorale d’Histoire de l’Université Paris 1 « Violences politiques », 2 décembre 2017, Paris.

 « “Frappez : n’oubliez pas que la défense personnelle est de droit naturel et légitime”. La jeunesse réactionnaire et les violences de rue à Paris en 1795 », journée d’étude de l’École doctorale d’Histoire de l’Université Paris 1 Violences politiques, 2 décembre 2017, Paris.

 « Récupérer la subversion. Les images du Paris muscadin, du pavé aux curiosités », colloque Visions de l’histoire : l’écriture visuelle du temps, 3-4 février 2017, Collège de France et Bibliothèque nationale de France, Paris.

« Guerre sociale ou rencontres contingentes ? À quelle(s) échelle(s) lire la violence de rue dans le Paris thermidorien (1794-1795) ? », journée d’étude Études de cas : jeux d’échelles pour décrire le social organisée par les doctorant-e-s du laboratoire Analyse comparée des pouvoirs (ACP) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Champs-sur-Marne, 7 octobre 2016.

« Jeunesse dorée ou jeunesse perdue ? Les “jeunes gens” entre engagement et désengagement après Thermidor », journée d’étude La jeunesse s’engage ! Art et politique en France (XVIIIe-XXIe siècle) organisée par les doctorant-e-s du Centre d’histoire « Espaces et cultures », Clermont-Ferrand, 30 juin 2016.

« L’autorité du Directoire à l’épreuve de l’“antimonde” du Palais-Royal », colloque Autorité et société sous le Directoire, une république en révolution (1795-1799) organisé par Loris Chavanette et Jean-Jacques Tatin-Gourier, Université François-Rabelais de Tours, 19-20 mai 2016.

« Si Paris m’était rapporté. Les tableaux littéraires et les rapports policiers comme instruments d’observation et de remise en ordre du Paris de l’après Thermidor. », colloque Regards politiques, politiques du regard. Observation, surveillance et vigilance pendant la Révolution française organisé par Guillaume Mazeau à l’Université Paris 1, 12-13 janvier 2016.

« Principes, méthodes et efficacité de la "chasse aux vampires du Palais-Égalité" ou quand la loi tente de cerner les agioteurs (hiver 1795 - printemps 1796) », communication à la journée d’étude « Le pouvoir exécutif et la loi » organisée par Alexandre Guermazi et Jeanne-Laure Le Quang, Université Lille 3, 4 décembre 2015.

« “Il a les ongles d’un procureur de l’ancien régime, et du reste le corps d’un reptile” : la peur de l’agioteur après Thermidor ». Communication au colloque « La citoyenneté républicaine à l’épreuve des peurs » organisé par Lisa Bogani, Julien Bouchet, Philippe Bourdin et Jean-Claude Caron, Clermont-Ferrand, 13 février 2015.

« D’une représentation didactique à une esthétisation : la Révolution française dans la Bande Dessinée (des années 1970 à nos jours) », communication à la journée d’étude « Le Siècle des Lumières dans la bande dessinée » organisé par le Laboratoire Junior Sciences Dessinées à l’ENS de Lyon le 10 octobre 2012.

 

Recensions d’ouvrages
« Geneviève Boucher, Écrire le temps. Les tableaux urbains de Louis-Sébastien Mercier  », Annales historiques de la Révolution française, 2016/1, n°383, p. 219-222.

« Quentin Deluermoz et Anthony Glinoer, L’insurrection entre histoire et littérature (1789-1914) », Lectures, Les comptes rendus, 2015, mis en ligne le 05 novembre 2015. En ligne : http://lectures.revues.org/19391

« Michael Kwass, Contraband. Louis Mandrin and the Making of a Global Underground », Lectures, Les comptes rendus, mis en ligne le 15 juin 2015. En ligne : http://lectures.revues.org/18360

« Marie-Laure Legay, Histoire de l’argent à l’époque moderne », Lectures, Les comptes rendus, mis en ligne le 31 mars 2015. En ligne : http://lectures.revues.org/17530

« Laure Murat, L’homme qui se prenait pour Napoléon  », La Révolution française, 2, 2012, mis en ligne le le 15 septembre 2012. En ligne : http://lrf.revues.org/665

Publié le 25 novembre 2015, mis a jour le lundi 6 décembre 2021

Actualités

« Si Paris m’était rapporté. Les tableaux littéraires et les rapports policiers comme instruments d’observation et de remise en ordre du Paris de l’après Thermidor », communication au colloque « Regards politiques/Politiques du regard. Observation, surveillance et vigilance pendant la Révolution française » organisé par Guillaume Mazeau en Sorbonne (12-13 janvier 2016)

« Principes, méthodes et efficacité de la "chasse aux vampires du Palais-Égalité" ou quand la loi tente de cerner les agioteurs (hiver 1795 - printemps 1796) », communication à la journée d’étude « Le pouvoir exécutif et la loi » organisée par Alexandre Guermazi et Jeanne-Laure Le Quang, Université Lille 3, 4 décembre 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable