Accueil du site IHMC

Accueil > Rencontres > Séminaires > Séminaires 2021-2022 > En faisant, en écrivant la Révolution française

Partager cette page :

Biais et silences dans l’historiographie de l’âge des révolutions

Wim Klooster, professeur de la Robert H. and Virginia N. Scotland Endowed Chair, History and International Relations at Clark University

Les historiens ont fréquemment présenté les révolutions comme des affaires simples et unidimen-sionnelles, dans lesquelles les personnes qui n’étaient pas d’accord avec les révolutions ou qui les combattaient activement restaient dans l’ombre. Ces dernières années, cependant, les loyalistes et les royalistes ont reçu beaucoup d’attention. Ce qui reste peu étudié, ce sont les neutres, ceux qui ont choisi de ne prendre parti pour aucun des deux camps. Combien étaient-ils et pouvaient-ils éviter d’être entraînés dans l’opposition binaire entre révolution et contre-révolution ? Dans cette perspective, cette conférence abordera également d’autres sujets négligés.

Lire l’article « Slave Revolts, Royal Justice, and a Ubiquitous Rumor in the Age of Revolutions » de Wim Klooster (.pdf, 221,3 ko)

Publié le 8 septembre 2021, mis a jour le mardi 16 novembre 2021

Version imprimable de cet article Version imprimable