Accueil du site IHMC

Accueil > Espace étudiants > Masters associés à l’IHMC

Partager cette page :

Masters associés à l’IHMC

Dans le cadre de leurs activités de recherche et d’enseignement, les membres de l’IHMC participent aussi activement aux programmes de masters de nos tutelles. 

École normale supérieure

Histoire transnationale

L’histoire transnationale ici considérée se veut une approche ouverte, incluant aussi bien les perspectives de l’histoire comparée, de l’histoire croisée et de l’histoire des transferts culturels, de l’histoire impériale, et de l’histoire connectée, que de l’histoire globale, qui ont façonnées notre réflexion d’historien sur les jeux d’échelles dans les dernières décennies. Ancrée dans la longue durée, le master enseigne ces nouvelles historiographies pour mieux explorer les problématiques historiques liées à la globalisation de l’Europe sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de l’histoire des interactions et des interconnections, des flux de population, de marchandises et de savoirs, des reconfigurations étatiques ou des institutions supra nationales.

Ce « parcours » au sein du master Humanités de PSL vise à intégrer une formation innovante en prise sur ces nouveaux agendas de la recherche. Ce master saisit également l’opportunité de fédérer des dynamiques existantes à l’ENS et à l’ENC pour proposer une formation d’excellence, caractérisée à la fois par son contenu scientifique et par l’encadrement personnalisé des étudiants.


Translitteræ

 

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Histoire et anthropologie des sociétés médiévales et modernes

Le Master Histoire et anthropologie des sociétés médiévale et moderne (vie-xixe siècle) (HAMM) offre aux étudiant·e·s la possibilité d’approfondir leur compréhension des sociétés européennes et extra-européennes dans le temps long, de se familiariser aux enjeux et aux méthodes de la discipline historique en relation avec d’autres sciences sociales et d’acquérir des compétences transversales (analyse critique, démonstration rationnelle, clarté logique et rédactionnelle, construction de bases de données, analyse de réseaux, cartographie numérique).

Organisé en deux spécialités distinctes (histoire médiévale et histoire moderne), le Master HAMM permet aux étudiant·e·s de choisir leur période et leur domaine de recherche. Il offre ainsi une palette de thématiques et d’aires culturelles à l’intérieur desquelles les étudiant·e·s peuvent construire un parcours de formation qui leur soit propre avec le soutien d’un·e enseignant·e référent·e spécialiste reconnu·e dans son domaine. Elles sont organisées autour de cinq champs :

  • Renaissance, Réformes, Humanismes
  • Histoire de la Méditerranée à l’époque moderne
  • Guerre et société
  • Europe des Habsbourg à l’époque moderne (enjeux et méthodes de l’histoire transnationale)
  • Histoire de la Révolution française

Les étudiants ont la possibilité de passer un semestre dans une université étrangère (programme Erasmus avec 80 universités partenaires) ou de réaliser leur master en alternance à Paris 1 et à la LMU / Munich afin d’obtenir un double-diplôme de master (Cursus franco-allemand du master d’Histoire). 


Histoire des Sciences, Histoire des Techniques

Le Master Histoire des Sciences, Histoire des Techniques de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est la seule formation existant en France dans ce domaine au sein d’un département d’histoire. Les deux spécialités d’histoire des sciences et d’histoire des techniques sont envisagées dans leurs liens mutuels, ainsi qu’en lien avec l’histoire environnementale, l’histoire de l’art, l’histoire économique, sociale et culturelle.

La formation en histoire des sciences privilégie des approches proprement historiennes, ce qui lui confère sa spécificité. Elle envisage l’histoire des sciences et des savoirs sur la longue durée (xviiexixe siècle) en l’inscrivant dans les grandes transformations politiques, sociales et culturelles des périodes étudiées. L’objectif de ce master est d’étudier le rôle joué par les sciences et les savoirs dans les dynamiques générales des sociétés, en croisant des historiographies différentes (histoire politique, histoire environnementale, histoire culturelle…). Toujours considérées dans leur contexte de production, de validation et d’appropriation, les sciences sont étudiées dans leur diversité, des sciences académiques et officielles aux savoirs en voie d’institutionnalisation ou marginaux. Les sujets proposés empruntent aux méthodes diverses (prosopographie, biographie…) et s’inscrivent dans des thématiques privilégiées : histoire des institutions scientifiques ; histoire environnementale ; histoire des corps. 

L’histoire des techniques est l’approche historique de l’ensemble des objets créés par les êtres humains dans un contexte défini pour résoudre un ensemble de problèmes matériels. La formation propose d’analyser historiquement les objets, procédés et savoir-faire. Cette spécialité est transpériode et transculturelle.


Techniques, patrimoine, territoires de l’industrie : histoire, valorisation didactique

La mention TPTI, co-accréditée avec le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), est une formation interdisciplinaire et internationale. La formation allie histoire, anthropologie, philosophie des sciences et des techniques avec l’archéologie industrielle et la muséologie des techniques. Le parcours professionnel ajoute au volet historique les connaissances et les pratiques de médiation et d’information de la culture et des savoirs, ainsi que l’analyse des rapports sciences et techniques en société.

Elle se décline en trois parcours :

  1. Le parcours recherche « Histoire et anthropologie des techniques. Techniques, sciences et patrimoines » est une formation qui allie histoire, anthropologie, philosophie des sciences et des techniques avec l’archéologie industrielle et la muséologie des techniques ;
  2. Le parcours professionnel « Patrimoine culturel et technique », ouvert en initial et en alternance, est une formation interdisciplinaire qui vise à apporter des connaissances historiques et des savoirs pratiques utiles aux métiers du patrimoine et à ceux qui sont liés aux sciences et aux techniques. Sa spécificité est de porter sur un patrimoine large englobant les paysages, les édifices, les objets techniques et les objets artistiques. Il réunit des historiens et des anthropologues ainsi que des spécialistes du patrimoine et de la médiation culturelle.
  3. Le parcours international dans le cadre du master Erasmus Mundus TPTI est une formation internationale en deux ans coordonnée par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France) délivrant un diplôme conjoint avec l’Université de Padoue (Italie) et l’Université d’Evora (Portugal). Spécialisé en techniques et savoir-faire, artisanaux et industriels, sous le double aspect de la culture et de l’impact territorial (architecture, paysage), TPTI croise analyse historique et analyse de terrain, recherche et management, recherche-action et valorisation, dans une perspective de développement durable. TPTI dispense à ses étudiants des connaissances de haut niveau scientifique, et les prépare à la vie professionnelle par les stages, l’apprentissage linguistique et la mobilité à travers différents pays européens et non-européens.

Publié le 8 juin 2021, mis a jour le jeudi 21 octobre 2021

Version imprimable de cet article Version imprimable