Accueil du site IHMC

Accueil > Le Laboratoire > Actualités de l’IHMC > Archives des actualités

Partager cette page :

Déclaration de l’IHMC concernant la situation universitaire en Turquie

Les membres de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (UMR 8066) suivent avec inquiétude les limitations à la liberté d’expression et à l’autonomie universitaire imposées depuis déjà quelques années par le gouvernement turc, et la politique autoritaire de fermeture et répression visant les étudiants et les professeurs.

Nous observons tout particulièrement avec inquiétude les événement récents à l’Université Boğaziçi où le gouvernement tente d’imposer un recteur non reconnu par ses pairs ni représentatif de la communauté universitaire. Au lieu de nouer le dialogue, il s’en prend aux protestataires et montre ainsi son mépris pour la liberté d’expression, l’autonomie scientifique et les valeurs intellectuelles en général auxquelles nous sommes attachés comme gage du progrès collectif et de la démocratie.

Cette politique autoritaire vise même des collègues français qui ont fait le choix de travailler en Turquie et de former les nouvelles générations, en particulier dans le cadre de l’université Galatasaray dont le projet coopératif avec la France implique l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’une des tutelles de notre laboratoire. Ce nationalisme étroit et xénophobe augure mal également de la poursuite d’un tel projet bénéfique pour tous, étudiants et enseignants des deux pays qui se forment et travaillent ensemble. Nous déplorons aussi les mesures restrictives imposée aux collègues étrangers enseignants dans plusieurs universités turques.

Nous espérons que le gouvernement français et l’Union européenne feront des démarches pour renouer le dialogue au plus haut niveau et permettre la sortie d’une crise dommageable pour la Turquie comme pour l’Europe et la recherche internationale.

Publié le 8 mars 2021, mis a jour le jeudi 9 septembre 2021

Version imprimable de cet article Version imprimable