Accueil du site IHMC

Accueil > Ressources > Publications > Toutes les publications par année > Publications 2021

Partager cette page :

La Révolution en 3D – Textes, images, sons (1787-2440)

Affiche du colloque associé à ce numéro

Accéder au numéro complet

Numéro 20 | 2021 de la revue La Révolution française, Mathilde Harel, Pierre Serna et Anne Simonin (dir.), juin 2021. Actes du colloque éponyme de 2019.

Les vidéos des interventions de 2019 correspondant aux articles du dossier sont disponibles sur la chaîne YouTube de l’IHMC

Est-il possible d’évoquer, dans une revue d’histoire spécialisée en études révolutionnaires, la Révolution hors du seul cadre des exigences universitaires ? Peut-on argumenter en faveur d’une voie différente pour comprendre la Révolution et inviter à emprunter d’autres chemins que ceux de l’érudition, de l’exégèse documentaire et savante ? La réponse se veut ici affirmative et le pari radical. « Rêve s’il en fut jamais » aurait dit Louis-Sébastien Mercier : mobiliser la création artistique sous toutes ses formes pour créer un pont et ouvrir un espace, un lieu où débattre de l’histoire des révolutions susceptible de rendre à nouveau ultra-contemporaine cette fin du xviiie siècle qui ne cesse d’interroger notre présent et qui, à son tour, s’enrichit de ses questionnements. Bref, une invitation à regarder la Révolution en l’observant d’un point de vue improbable, non pas tant ce xxve siècle, cet « an 2440 » que Mercier imaginait en 1771, mais en l’ancrant dans notre temps, l’année 2021 ; en s’arrêtant sur la Révolution comme événement ayant traversé les xixe, xxe et xxie siècles, charriant avec lui imaginaires et stéréotypes (à interroger ou déconstruire) pour libérer la force vive et l’énergie du déplacement – ce qui, en histoire, ne signifie rien d’autre que reformuler le sujet, mais en quelle langue ?

Présente dans les livres aujourd’hui publiés par les historiens, la Révolution version xxie siècle l’est tout autant dans la production artistique au sens large. Qu’est-ce que l’art dit ou exprime la concernant que l’historien ne peut pas ou ne sait pas­ dire ?

Sommaire

Dossier

Mathilde Harel, Pierre Serna et Anne Simonin
La Révolution en 3 D : le texte, les images et le mouvement

Jean-Claude Milner
Narrativité, rupture et révolution

Baptiste Roger-Lacan
Démophobie, francophobie, Contre-révolution : comment le Mouron rouge a traversé la Manche

Anne Simonin
Du bénéfice de l’indignité : portrait du bourreau en citoyen parfait (1789-1793)

Thierry Froger
La Révolution, de l’obturateur au révélateur
Ou Comment j’ai commencé par couper des têtes dans les images avant de les recoller dans un roman

Margot Renard, Florent Grouazel et Younn Locard
Génétique artistique et historiographique d’une bande dessinée historienne : un entretien avec Florent Grouazel et Younn Locard, Révolution, t. 1, Liberté (Actes Sud, 2019)

Louis Hincker
Claude Simon et la Révolution : écrire l’opacité et la désaffiliation

Mathilde Harel
Peut-on écrire le « roman vrai » de la Révolution ? Le cas Margerit

Olivier Ritz
Le sacre retardé d’une écrivaine : Olympe de Gouges

Sophie Lucet
Olympe de Gouges et la scène, ou le « devenir théâtre » d’Olympe de Gouges (imaginaires théâtraux xix-xxi)

Florence Lotterie
Une fiction de la Révolution : Le projet de « La tenture Olympe de Gouges » (2009- ?)

Émilien Arnaud, Eva Fontana, Guillaume Mazeau et Pauline Peretz
Quand le théâtre réveille l’histoire de la Révolution française. Retour sur un atelier d’histoire en classe.

Alain Chevalier
La Carmagnole de Gaston Doumergue, une period room du Musée de la Révolution française à Vizille

Position de thèse

Mathieu Ferradou
« Aux États-Unis de France et d’Irlande » : circulations révolutionnaires entre France et Irlande à l’époque de la République atlantique
[version anglaise] “To the United States of France and Ireland” : revolutionary circulations between France and Ireland during the Age of the Atlantic Republic 

Publié le 25 juin 2021, mis a jour le lundi 25 octobre 2021

Version imprimable de cet article Version imprimable